NataLy'on

Les tribulations d'une Nataly en mode On à Lyon
0 commentaires

Un ticket de métro pour un voeu

Quand je suis passée de Marseille à Versailles je n’ai pas eu besoin de l’ombre d’une carte routière. Je me sentais comme dans un cocon, un village, comparé à mon sud. Mon arrivée sur Lyon fut tout autre.

J’ai retrouvé les arrondissements, la circulation, les embouteillages, les sens interdits partout [mais surtout là où tu veux aller]. Mes premières sorties en voiture furent une catastrophe. L’impression d’être une indienne dans la ville, d’être déjà passée par là [comment ça c’est pas une impression ? ], de toujours croiser le même tramway [et cette trouille de rester bloquée au milieu des rails]. Et puis ce truc que je n’ai vu nulle part ailleurs : passer d’une ville à l’autre tout en croyant que tu es toujours à Lyon. « Je suis à Lyon là ? Non à Villeurbanne, recule de deux mètres… voilà, là, t’es à Lyon… Et là ? Non plus ! »

Alors pour ne pas me satelliser indéfiniment sur le périphérique, j’ai d’abord adopté un GPS. Sauf que la douce Madame TomTom n’est pas très douée elle non plus, m’envoyant plus d’une fois au pied des pistes d’un petit aérodrome [bah quoi, tu voulais pas le chemin le plus court ? Fallait préciser terrestre ! ] ou sur un chemin pour tracteur à trois pattes [en même temps, le guide c’est Nathalie pas TomTom] . Bref, au final, tu t’habitues vite au métro et au tram…

Ma première expérience en transport en commun m’a laissé un goût de … pigeon… Un aller pour l’aéroport Saint Exupéry à 17 euros, j’ai cru que Versailles était marqué sur mon front. Mais mes premiers tickets de métro avaient quant à eux un goût de fête, diffusant chacun un vœu à la façon gâteaux chinois. J’ai vu des enfants choisir leur ticket de métro en fermant les yeux, d’autres se les échanger histoire de donner l’ambiance d’une journée. C’est peut être un détail pour vous, Lyonnais, peut être que chaque année la TCL vous a habitué à ces petites attentions, mais je n’ai pas souvenir d’avoir eu un ticket de métro parisien aussi sympathique.

ticket-metro

Merci donc la TCL pour vos bons vœux, j’ai gardé celui de l’amour pour la Saint Valentin, j’ai déjà usé une dizaine de bonne santé et de réussite (dont j’attends le résultat) quant à la fantaisie, je l’offrirai à l’ado ronchon de la famille 😉

Share This:

Laissez un commentaire